L’Afrique en 24 images par seconde


  • Kino Sputnik Bahnhofplatz 4410 Liestal Suisse

Une série de films au cinéma Sputnik de Liestal présente des films venant de six pays qui racontent des histoires contemporaines.

Du 18 au 21 juin 2017, Image Afrique présentera six longs métrages venant d'Afrique et sur l'Afrique au cinéma Sputnik du Kulturhaus Palazzo. Le conservateur de la série cinématographique est Eric van Grasdorff, un politologue qui a organisé la série de films mensuelle African Reflections dans les cinémas Hackesche Höfe de Berlin de 2004 à 2016. Van Grasdorff a également géré la branche allemande d'AfricAvenir depuis de nombreuses années et qui est politiquement indépendante , un organisme à but non lucratif et non gouvernemental impliqué dans le domaine de l'éducation politique, et dédié à la production et à la diffusion de connaissances d'un point de vue africain, en Afrique et en Europe.

Les films exclusivement contemporains discutent de sujets politiques et sociaux controversés de l'Afrique actuelle, tels que les droits des femmes, le racisme et l'éducation.

Le film tunisien À peine j'ouvre les yeux de la réalisatrice Leyla Bouzid raconte l'histoire de la vivante Farah qui vient de terminer ses études et rêve de devenir musicienne. C'est l'été 2010, les tensions dans le pays sont palpables, les paroles du groupe de Farah attirent l'attention des services secrets et la chanteuse est bientôt confrontée aux conséquences de sa musique.

Dans son film Des Étoiles, la réalisatrice primée à maintes reprises, Diana Gaye, s'attaque à la vie de ses protagonistes qui sont en exil à Turin, à Dakar et à New York, et dont les chemins se croisent et se séparent encore une fois. Dans son film, Gaye présente une image actuelle de la situation des migrants avec toutes leurs difficultés, leurs espoirs et leurs rêves.

La contribution suisse au programme se présente sous la forme d'une comédie, Usgrächnet Gähwilers, un film qui joue avec humour avec les traitements de faveur douteux attribués à la petite bourgeoisie suisse. La projection aura lieu à la suite d'une conférence avec le réalisateur, Martin Guggisberg.


Programmation dans le détail

Dimanche, 18 juin, 16h
Aya de Yopougon

Dimanche, 18 juin, 18h
Usgrächnet Gähwilers | Le directeur est présent

Lundi, 19 juin, 18h
La pirogue

Lundi, 19 juin, 20h15
Des étoiles

Mardi, 20 juin, 20h15
Ayanda and the Mechanic

Mercredi, 21 juin, 20h15
À peine j’ouvre les yeux


Dimanche, 18 juin, 16h

Aya de Yopougon | Français

Réalisé par: Marguerite Abouet, Clément Oubrerie
France 2013, 84 min. Age légal 14, angl.
(Animation, Drame, Film d'amour)

Basé sur la bande dessinée en six parties du même nom par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie, cette animation raconte l'histoire d'une jeune femme au nom d'Aya qui vit à Yopougon, un quartier animé d'Abidjan. Là-bas, Aya essaie de résister aux croyances traditionnelles strictes de son père tout en fournissant à ses amies une aide et des conseils imaginatifs concernant des questions sur la vie et l'amour.

Un film d'animation magnifiquement détaillé et original sur les différences sociales, le patriarcat et l'émancipation dans les pays d'Afrique de l'Ouest comme la Côte d'Ivoire.

Le film a rencontré plusieurs succès aux festivals internationaux (de cinéma) d'Helsinki, à Gijón, en passant par Tokyo, et a été nommé pour le prix du César français dans la catégorie des meilleurs longs métrages animés en 2013.


Dimanche, 18 juin, 18h

Usgrächnet Gähwilers | Suisse-allemand

Réalisé par: Martin Guggisberg
Suisse, 2016, 91 min, angl.
(Comédie)

Therese et Ralph Gähwiler mènent une vie idyllique et bourgeoise dans une petite ville suisse. Therese consacre son temps à l'art moderne et à son teckel, et Ralph travaille sur sa percée dans la politique locale, guidée par la devise suivante: compétent, décisif, clair. Mais leurs voisins nouveaux riches - l'allié politique de Ralph, Peter, et sa femme Monika - sont encore plus conservateurs et plus tendus que les Gähwilers. La vie de Therese et de Ralph est bouleversée lorsque leur jardinier africain Ngundu se blesse au travail. Il ne peut plus marcher mais refuse d'aller à l'hôpital en toute circonstance. Donc les Gähwilers n'ont d’autre choix que de le garder dans leur maison, mais hors de la vue de tous.


Lundi, 19 juin, 18h

La pirogue | Français/Wolof

Réalisé par: Moussa Touré
Sénégal, 2012. 87 min. Age légal 12, fr./all.
(Drame)

La Pirogue raconte l'histoire du pêcheur sénégalais Baye Laye, qui accepte à contrecœur de prendre un groupe de migrants sur l'Atlantique en direction des îles Canaries. Les trente hommes à bord du modeste bateau à moteur - qui est en fait construit pour la pêche côtière - ont tous payé cher pour la traversée et rêvent de carrière en tant que footballeur et musicien, ou même de simplement trouver un moyen de subsistance raisonnable en Europe. Et ainsi commence le dangereux voyage sur la pirogue qui leur impose de nombreux défis. 

"Touré nous coupe le souffle et nous rapproche de la cruauté du drame." Hassouna Mansouri, Africiné


Lundi, 19 juin, 20h15

Des étoiles | Français/Anglais/Italien

Réalisé par: Dyana Gaye
France, Belgique, Sénégal, 2014. 88 min. Age légal 6, all.
(Drame)

Se déroulant à Turin, Dakar et New York, ce film suit la vie de trois personnages en exil et comment leurs chemins se croisent et divergent une fois encore. Au fil du temps, les schémas de leurs histoires individuelles se répètent - dans la diversité des métropoles qu'ils traversent et les complications rencontrées, leurs destinées convergent finalement sous le même ciel étoilé. La réalisatrice, plusieurs fois récompensée, Diana Gaye accompagne ses protagonistes dans les différentes villes et présente une image actuelle de l'expérience des émigrés, avec toutes leurs difficultés, leurs espoirs et leurs rêves.

"Des Étoiles est tendre sans être naïf. Sa vision est d'autant plus remarquable car elle parvient à aborder le sujet de la migration internationale sans les clichés habituels et la mise en scène agressive des journaux télévisés.” (Alex Champion, Le JDD)


Mardi, 20 juin, 20h15

Ayanda and the Mechanic | Zulu/Sesotho/Anglais

Réalisé par:  Sara Blecher
Afrique du Sud, 2015. 105 min., all.
(Drame, Film romantique)

Dans un quartier dynamique et diversifié à Johannesburg, l’énergique Ayanda, 21 ans, restaure des meubles anciens et en fait des objets culte recherchés. Huit ans après la mort de son père, elle a l'intention de relancer son garage, qui est profondément endetté et sur le point d'être vendu. Afin de sauver l'héritage de son père, Ayanda crée une nouvelle idée d'entreprise: à l’aide de son ami David, elle rénove des voitures anciennes puis les revend. Le film déborde d’une énergie et d’un style caractéristiques de l'Afrique du Sud Afropolitaine et urbaine.

"Ayanda and the Mechanic est une capture fraîche, moderne et élégante de l'Afrique du 21ème siècle". Katie Walsh, LAFF


Mercredi, 21 juin, 20h15

À peine j’ouvre les yeux | Arabe/français

Réalisé par: Leyla Bouzid
Tunisie, 2015. 102 min. Age légal 14, all./fr.
(Drame)

La pétillante Farah vient de terminer l'école et chante dans un groupe de rock. Elle rêve de devenir musicienne professionnelle, mais ses parents préfèreraient la voir étudier la médecine. Néanmoins les salles de répétition et les concerts se font rares, et les paroles de plus en plus politiquement critiques des jeunes attirent l'attention des services secrets. Mais Farah est amoureuse et se sent invincible - elle chante dans les bars, aime la vie nocturne à Tunis, tandis que sa mère Hayet préfère la confiner à la maison. C'est l'été 2010, les tensions dans le pays sont palpables, et Farah sera bientôt confrontée aux conséquences inattendues de sa musique.

________
Série de films Image Afrique | du 18 au 21 juin 2017
Cinéma Sputnik, Kulturhaus Palazzo, Bahnhofplatz, Liestal


www.palazzo.ch
www.imageafrique.com